Couleurs et lumières d'automne en Argonne

En Argonne, un moment attendu par les photographes - l'automne. C'est un festival de couleurs automnales où la lumière rasante sur les collines, associée avec les nuages menaçants pour toile de fond, donnent au paysage argonnais une beauté fascinante.

2018

Au dêbut du mois de novembre 2018. La RD67 entre Le Four de Paris et Varennes-en-Argonne
Automne 2018 1

La Haute-Chevauchée
Automne 2018 2

La Haute-Chevauchée
Automne 2018 3

Route forestière de La Haute-Chevauchée
Automne 2018 4

La Haute-Chevauchée
Automne 2018 5

Automne 2018 6

Route forestière de La Haute-Chevauchée
Automne 2018 7

Au-dessus d'Apremont 
Automne 2018 8

Automne 2018 9

La RD 442 entre Apremont et Binarville
Automne 2018 10

2017

Coup de frais sur l'Argonne pour ces premiers jours de l'automne 2017. Malgrés ce froid, des fleurs éphémères ont écloses aux apparences cristallines...des fleurs de givre. Une belle réussite de la nature.

Dsc0051 00026

Dsc0053 00028

 

2016

Vers Clermont en Argonne
Dsc0003 1

Dsc0002 3

Dsc0009 7

A Lachalade
Dsc0034 2

Dsc0025 1

Dsc0006 4

Dsc0033 2

 

2015
Il ne reste que quelques heures pour profiter de la couleur du feuillage, car le vent venant de se lever, les feuilles vont tomber en masse.

Couché de soleil sur l'Etang de Belval
Belval1312 005 bg

Châtrices - à côté de la Chapelle Sainte-Geneviève
Dsc0005

La Haute-Chevauchée
Haute chevauchee 2015 10 29 8

Vers Saint-Juvin. Vallée de l'Aire
Dsc0061

Vers Grandpré - Vallée de l'Aire
Dsc0070

 

2014

Automne 2014 - Photos de Max CHAFFAUT.

Quand les derniers rayons de soleil de l'automne caressent le sol et dévoilent, telle une radiographie, la texture des feuilles "fraichement" tombées. Un étonnant cycle de vie qu'a une feuille et surtout un potentiel biochimique que nous sommes loin d'imaginer et qui nous procure du printemps à l'automne un festival de couleurs. 

Couleurs automne 2 2014 12 18

Couleurs automne 3 2014 12 18

Sitôt sur le sol, un patient travail de décomposition débute, où l'eau se mêle, puis des bactéries, de la micro-faune et des champignons pour aboutir à l'humus, réservoir de nutriments, indispensable au renouvellement de la vie végétative et animale. Un modèle de développement durable.

 Couleurs automne 2014 12 18

Sous la puissance des arbres, une frêle nature vie et se développe en symbiose dans la mousse accueillante.

Couleurs automne 5 2014 12 18

Couleurs automne 4 2014 12 18

 

Novembre 2014 - L'Argonne nous a gratifié d'une belle arrière saison et d'un mois de novembre qui a illuminé les paysages argonnais. C'est un moment pour apprécier et repérer toute la richesse de la biodiversité argonnaise.

Vers Senuc - D41
Argonne automne 1 2014

Argonne automne 4 2014

Argonne automne 2 2014

Argonne automne 3 2014

Vers Binarville - D66
Argonne automne 6 2014

L'orée du bois
Argonne automne 7 2014

Vers les Etangs des Bièvres.
Argonne automne 8 2014

Vers Birnaville - RD63
Argonne automne 16 2014

Argonne automne 15 2014

Argonne automne 14 2014

Saint-Thomas en Argonne
Argonne automne 13 2014

Argonne automne 12 2014

Argonne automne 9 2014

Vers Moiremont - RD 63
Argonne automne 11 2014

Argonne automne 10 2014

Matin de novembre 2014 au Four de Paris - La Vallée de la Biesme s'éveille avec une forte rosée et des brumes matinales.
novenbre 2012-copie-1

 

Octobre 2014, dernières nuances de vert pour les paysages argonnais, la nature prend ses éclatantes couleurs automnales pour quelques semaines, moment privilégie pour le photographe. Il doit saisir la lumière matinale filtrée au travers de la fraîche rosée s'évaporant pour former une atmosphère voluptueuse, mais aussi l'intense et contrastée luminosité couchante.  

l'Aisne à SMD

 

Octobre 2009

 

Première gélée dêbut octobre 2009 au Four de Paris
 



extrait d'un poême de Jean RICHEPIN (1849-1926) sur la première gelée :

Oh ! comme c'est joli, la première gelée !
La vitre, par le froid du dehors flagellée,
Étincelle, au dedans, de cristaux délicats,
Et papillotte sous la nacre des micas
Dont le dessin fleurit en volutes d'acanthe.
Les arbres sont vêtus d'une faille craquante.
Le ciel a la pâleur fine des vieux argents.

 

Quelques citations sur l'automne :
 

“L'automne est le printemps de l'hiver.” Henri de Toulouse-Lautrec

“L'automne est une demeure d'or et de pluie.” Jacques Chessex / Batailles Dans l'air 

“L'automne raconte à la terre les feuilles qu'elle a prêtées à l'été.”  Georg Christoph Lichtenberg

“Ce qu'il y a parfois de beau avec l'automne, c'est lorsque le matin se lève après une semaine de pluie, de vent et brouillard et que tout l'espace, brutalement, semble se gorger de soleil.” Victor Lévy-Beaulieu/ L'Héritage

poêmes :

Quand la chute des feuilles inspirent les poêtes :

Matin d’octobre

C’est l’heure exquise et matinale
Que rougit un soleil soudain.
A travers la brume automnale
Tombent les feuilles du jardin.

Leur chute est lente. On peut les suivre
Du regard en reconnaissant
Le chêne à sa feuille de cuivre,
L’érable à sa feuille de sang.

Les dernières, les plus rouillées,
Tombent des branches dépouillées ;
Mais ce n’est pas l’hiver encore.

Une blonde lumière arrose
La nature, et, dans l’air tout rose,
On croirait qu’il neige de l’or.

François COPPÉE (1842-1908) Le Cahier rouge

 

L’automne

Salut ! bois couronnés d’un reste de verdure !
Feuillages jaunissants sur les gazons épars !
Salut, derniers beaux jours ! Le deuil de la nature
Convient à la douleur et plaît à mes regards !

Je suis d’un pas rêveur le sentier solitaire,
J’aime à revoir encor, pour la dernière fois,
Ce soleil pâlissant, dont la faible lumière
Perce à peine à mes pieds l’obscurité des bois !

Oui, dans ces jours d’automne où la nature expire,
A ses regards voilés, je trouve plus d’attraits,
C’est l’adieu d’un ami, c’est le dernier sourire
Des lèvres que la mort va fermer pour jamais !

Ainsi, prêt à quitter l’horizon de la vie,
Pleurant de mes longs jours l’espoir évanoui,
Je me retourne encore, et d’un regard d’envie
Je contemple ses biens dont je n’ai pas joui !

Terre, soleil, vallons, belle et douce nature,
Je vous dois une larme aux bords de mon tombeau ;
L’air est si parfumé ! la lumière est si pure !
Aux regards d’un mourant le soleil est si beau !

Je voudrais maintenant vider jusqu’à la lie
Ce calice mêlé de nectar et de fiel !
Au fond de cette coupe où je buvais la vie,
Peut-être restait-il une goutte de miel ?

Peut-être l’avenir me gardait-il encore
Un retour de bonheur dont l’espoir est perdu ?
Peut-être dans la foule, une âme que j’ignore
Aurait compris mon âme, et m’aurait répondu ? …

La fleur tombe en livrant ses parfums au zéphire ;
A la vie, au soleil, ce sont là ses adieux ;
Moi, je meurs; et mon âme, au moment qu’elle expire,
S’exhale comme un son triste et mélodieux.

Alphonse de Lamartine, Méditations poétiques

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 05/12/2020

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire