Rivière d'Argonne : La Biesme

La Biesme s'insinue au cœur du massif argonnais en le fendant en son milieu et en l'évasant en une belle vallée suivant un axe Nord-Sud.
Ce modeste cours d'eau de 28 km de long rentre dans l'histoire de l'Argonne en 843 avec le Traité de Verdun. Ce document scelle le partage de l'empire de Charlemagne entre ses trois petits-fils, Charles le Chauve, Lothaire Ier et Louis le Germanique où notre cours d'eau argonnais devient frontière entre le Royaume de France et la Lotharingie. La Lotharingie va rapidement être scindée et en 959 est fondé le Duché de Lorraine. Jusqu'en 1610, cette frontière est stable, les guerres du XVII ème siècle génèrent du mouvement vers l'Est et une période instable pour le Duché de Lorraine. C'est à la mort du Roi Stanislas en février 1766 que la Lorraine devient française. Le 28 juillet 1790, sont constitués les département français, La Biesme devient limite départementale entre les départements de la Marne et de la Meuse. Avec la loi du 5 juillet 1972 relative à la création des régions s'ajoute une limite administrative entre la Champagne-Ardenne et la Lorraine effacée le 1er janvier 2016 avec la délimitation des grandes régions. Parfois, voir trop souvent ces limites administratives pertuberont l'unité de l'Argonne.

Pour transporter le bois, la Biesme est rendue flottable au début du XVIII ème siècle. "Les travaux débutent en 1718 pour s'achever un an plus tard. Les bois du Roi de la ville de Sainte-Ménehould et des bois appartenant aux Abbayes de Beaulieu et de Lachalade sont entaillés. Les premiers bois flottent sur le canal le 23 novembre 1723" 1. C'est depuis, un cours d'eau en partie rectiligne. Seule les photos aériennes permettent de suivre le tracé de l'ancien cours et en période de débords où la Biesme remplie d'anciens méandres.

La biesme 17
 

La Biesme se forme entre les Plateaux des Quatre Faux et celui de Saint-Rouin en Forêt de Beaulieu où plusieurs vallons avec des rus se réunissent dans un bassin de réception. Ce lieu marécageux est mis à profit par les moines de l'Abbaye de Beaulieu pour aménager une chaine d'étangs comprenant ceux de Favart, le Prête et des Deux Busines. La convergence de ces rus en amont de l'Etang des Deux Busines préfigure la Biesme, bien visible lors de sa traversée en période d'assec de cet étang. Elle traverse ensuite l'Etang du Canal et jadis en amont l'Etang Renault. C'est un chevelu dense de 34 rus qui alimentent de part eu d'autres la Biesme.

L'un des principaux bras de la Biesme en remontant vers sa source au bas du Plateau des Quatre Faux
La biesme 14

La biesme 13

Une zone marécageuse en amont de l'Etang le Prête
La biesme 15

Le principal ru évite l'Etang le Prête pour alimenter directement l'Etang des Deux Busines.
La biesme 12

L'Etang des Deux Busines en période d'évolage
La biesme 59

La Biesme traversant cet étang en période d'assec
La biesme 10

La biesme 11

A la sortie de la bonde, pour un cours instant, une déclivité et quelques blocs lui donne un air de torrent. Mais déjà, le cours d'eau se cache sous la végétation fournie. Il est difficile de le voir par la suite, éventuellement un peu mieux en période hivernale. Le dénivelé entre sa source (250 m) et sa confluence (120 m) est de 130 m.
La biesme 16

A Futeau, en aval se trouvait un moulin2
La biesme 9

Aux Senades, un ancien lavoir sur la rive droite
La biesme 8

Aux Islettes, à gauche le département de la Marne, à droite celui de la Meuse
La biesme 19

La biesme 18

A hauteur du Neufour où l'on devine l'ancien cours
La biesme 21

Le pont Pierre Thiebault (ancienne passerelle du Neufour), passage du GR14b descendant de Maison Dieu pour remonter à la Haute Chevauchée
La biesme 20

A proximité du Claon
La biesme 5

A Lachalade, d'après la carte de l'état-major (1820-1866) l'ancienne Voie Romaine descendant de la Haute Chevauchée entre les ruisseaux de la Gorge aux Sangliers et celui du Pairu pour monter ensuite sur l'autre versant aux Hauts Bâtis effectue une boucle par Lachalade et passerait par ce pont.
La biesme 22

L'aval du pont de Lachalade
La biesme 2

En aval de la confleunce avec le Ruisseau des Meurissons, La Biesme devient essentiellement marnaise
La biesme 30

Entre la Harazée et Vienne-le-Château
La biesme 7

La biesme 6

Dans la traversée de Vienne-le-Château
La biesme 4

Le long de l'ancienne usine Cebal
La biesme 3

 

A proximité de Saint-Thomas-en-Argonne, bientôt le terme pour la Biesme et le moment de rejoindre l'Aisne
La biesme 24

Après la tornade de fin juillet 2017, de nombreux arbres encombrent le cours d'eau
La biesme 26

Ambiance hivernale
La biesme 27

En aval du pont sur la D666 à Saint-Thomas-en-Argonne, la dernière ligne droite
La biesme 23

Du pont de la D666, instant improbable où la Biesme déborde à la mi-juillet 2021 causant des dégâts sur la commune de Vienne-le-Château (15 juillet 2021). Un épisode où le cours d'eau est passé à plus d'1 m sur le dessus du pont de la D63 au centre du bourg.
La biesme 29

La biesme 28

Plus courant, à l'automne ou en fin d'hiver, souvent lors des débords, la Biesme mêle ses eaux à celles de l'Aisne s'étalant copieusement dans les champs.
La biesme 25

A Saint-Thomas-en-Argonne au lieu-dit le Pré Lignon, sur l'autre rive La Huillème, la confluence de la Biesme et de l'Aisne
La biesme

 

Actuellement est en cours une enquête publique dont l'objet est : "Travaux d'entretien régulier de la Biesme, du Beauchamp et leurs affluents et de rétablissement de la continuité écologique de la Biesme et ses affluents"

La Biesme résumée en poésie par Jean-Louis Pierre dit Méry, La Biesme...rivière d’Argonne...

Dans de prochains articles, nous prendrons de la hauteur pour apprécier cette Vallée de la Biesme, chère à l'écrivain André Theuriet.

 

Documentation :

Claude Lebédel, Chronologie de l'Histoire de France, Ed. Ouest-France, p.12

1 Claude Buirette, Projet de rendre l'Aisne navigable et la Biesme flottable, Horizons d'Argonne n°35, 1997, p. 27-28

2 Le moulin de Futeau

François Jannin, La canalisation de la Biesme, Horizons d'Argonne n°35, 1997, p. 25-26

La frontière d'Empire dans l'Argonne, enquête faite par ordre de Rodolphe de Habsbourg à Verdun, en mai 1288, Bibliothèque de l'École des chartes, 1881, p. 383-428

La Biesme, Code Sandre : H1060600

Jean-Louis Pierre dit Méry, La Biesme...rivière d’Argonne..., La page du poète, Octobre 2006

 

Date de dernière mise à jour : 23/07/2022

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire